Des mises au point nécessaires

Rimouski, le 23 septembre 2019 – Le député de Rimouski, Harold LeBel, tient à faire quelques mises au point concernant des sujets qui ont fait l’actualité ces derniers jours dans la circonscription.

Autoroute 20 – « Un positionnement un peu particulier! »

D’abord, sur la sortie de Québec solidaire concernant le retour du projet de la 20 au Plan québécois des infrastructures (PQI) tel qu’annoncé par le premier ministre Legault. Même s’il s’était engagé en campagne électorale en faveur de l’autoroute 20, QS exige maintenant que le projet soit étudié par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) avant même d’être inscrit au PQI. « Voilà un positionnement un peu particulier! Comment étudier un projet au BAPE avant que l’on en connaisse les contours? C’est exactement pour ça qu’il faut au préalable que le projet revienne au PQI et qu’ensuite il devra avoir un BAPE assurément. Le projet qui ressortira du PQI devra respecter les enjeux environnementaux et d’acceptabilité sociale. Ça, c’est clair pour moi », a souligné le député de Rimouski.

« Voter du bon bord » – déclaration d’un autre siècle

Concernant le maire Parent qui demande aux électrices et aux électeurs de voter du « bon bord », le député considère que le maire aurait dû prendre un peu de temps pour réfléchir avant de faire une déclaration aussi ahurissante pour ne pas dire plus et surtout non respectueuse envers les Rimouskoises et Rimouskois.

Pour Harold LeBel, en faisant cette déclaration d’un autre siècle, le maire a oublié les valeurs morales et éthiques liées à sa fonction de maire. « Par la déferlante de réactions dans les médias sociaux en réaction à sa déclaration, le maire a bien démontré ce que veut dire l’expression se mettre le pied dans la bouche. Et concernant mon travail de député, je l’invite à aller voir les résultats des dernières élections. Je suis prêt à défendre mon bilan n’importe quand et comparer nos façons de faire et de percevoir l’action politique », a déclaré le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec.

Marche pour le climat – « Passer des paroles aux actions »

Le député de Rimouski souligne aussi l’importance de participer en grand nombre à la marche pour le climat du 27 septembre prochain. « Il est primordial que cette marche envoie un message clair et que les citoyens de Rimouski-Neigette soient mobilisés. J’entends les gens et ils sont prêts à faire les efforts pour une transition écologique. Nous allons donc tout faire pour passer des paroles aux actions pour protéger l’environnement dans lequel nous évoluons. D’ailleurs, le conseil climat de Rimouski-Neigette regroupant les députés et les élus de chacune des municipalités de la MRC se réunira le 4 octobre prochain. Il sera certainement question de l’appel à l’action formulé par les citoyens dans le cadre de la marche pour le climat et des autres demandes telles que la déclaration d’urgence climatique », a mentionné Harold LeBel. Le député de Rimouski a rencontré aujourd’hui des représentants de Rimouski en transition qui l’ont sensibilisé sur plusieurs enjeux locaux sur la protection de l’environnement.

Saveurs du Bas-Saint-Laurent – « Continuons à célébrer la richesse de notre terroir »

Le député de Rimouski a participé au souper 100 % local dans le cadre du Défi 100 % local des Saveurs du Bas-Saint-Laurent. Harold LeBel se dit très fier du succès des propriétaires du Broutard des Appalaches qui ont accueilli chez eux, à Esprit-Saint, 125 convives dans le cadre de ce souper, mais aussi pour souligner leur 10e anniversaire. « Alain Turcotte et Nancy Bergeron sont des agriculteurs très impliqués dans leurs milieux et ils font briller Esprit-Saint partout au Québec par la qualité de leurs produits. Ce sont des bâtisseurs sur qui nous pouvons heureusement compter. Je leur souhaite encore plusieurs bonnes autres années », de dire le député LeBel.

Le 30 septembre prochain se termine le Défi 100 % local. Continuons de célébrer la richesse de notre terroir en consommant encore plus d’aliments de chez nous, en découvrant ce que la nature nous offre dans les boisés, les champs, les côtes et les dunes de notre magnifique région. Harold LeBel invite d’ailleurs les citoyens du Bas-Saint-Laurent à continuer le défi 100 % local durant la prochaine année et d’encourager le plus possible les producteurs de chez eux.

[30]

SOURCE :
Marie-Josée Chassé
Bureau d'Harold LeBel, député de Rimouski
(418) 722-9787
marie-josee.chasse@assnat.qc.ca

Catégories : , ,