Bien vieillir dans Rimouski-Neigette

Rimouski, le 2 octobre 2019 – Le 1er octobre dernier, c’était la Journée internationale des aînés. Décrétée par l’Organisation des Nations Unies en 1990, cette journée se veut un moment annuel de réflexion sur les questions entourant les droits des aînés et les principes qui y sont rattachés, soit l’indépendance, la participation, l’épanouissement personnel et la dignité.

Comme chaque année, cette Journée des aînés est toujours un bon moment pour reconnaître l’apport précieux des aînés à notre collectivité. C’est poursuivant ce même objectif que le député de Rimouski, avec le Carrefour 50+ du Québec, organise à l’UQAR un important colloque sur la qualité de vie des aînés et sur l’impact du vieillissement de la population sur nos communautés.

« Alors que l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), dans son plus récent rapport, nous confirme que le Bas-Saint-Laurent a bel et bien franchi le cap du quart de la population qui est âgée de 65 et plus. Il est fondamental de se réunir et de se parler pour convenir ensemble de pratiques et de façon d’organiser nos services en fonction de cette réalité », a affirmé Harold LeBel.

Le colloque qui se tient la journée du vendredi 18 octobre avec la présence de la ministre Mme Marguerite Blais, veut permettre à une centaine d’aînés et à une centaine de représentants et d’intervenants de la MRC Rimouski-Neigette de définir ensemble des pistes d’action pour que les aînés puissent bien vieillir dans leurs municipalités. Deux conférences sont aussi prévues à l’horaire et des ateliers.

À noter que le colloque sera précédé, d’une soirée-conférence et d’un panel de discussion et d’échange le 17 octobre toujours à l’UQAR. Le panel de discussion sur l’enjeu du vieillissement dans Rimouski-Neigette sera animé par Nathalie Lewis, directrice du GRIDEQ-UQAR et composé d’Isabelle Malo, Patrik Marier, Marc Parent, Magella Simard, Dorys Taylor et de moi-même. La participation au colloque du 18 octobre est sur invitation, mais les conférences et le panel du 17 octobre sont ouverts à tous.

« Nous avons invité les élus et les intervenants socio-économiques du milieu à participer au colloque. Je considère leurs présences primordiales. Quand une région se compose d’une personne sur quatre qui a 65 et plus, nous n’avons pas le choix de regarder cette situation bien en face. Nous devons le faire pour la qualité de vie de nos aînés et pour la pérennité de nos villages. Je compte sur leur présence », a conclu le député de Rimouski.

[30]

SOURCE :
Marie-Josée Chassé
Bureau d'Harold LeBel, député de Rimouski
(418) 722-9787
marie-josee.chasse@assnat.qc.ca

Catégories :