Vieillissement de la population du Québec DES RÉPONSES ÉTROITES ET INSUFFISANTES DU GOUVERNEMENT LEGAULT

Rimouski, le 25 octobre 2021 – Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold LeBel,
accueille tièdement les réponses reçues récemment du gouvernement Legault à trois questions importantes
posées par l’élu.
« J’ai à nouveau demandé la tenue d’une enquête publique indépendante sur la catastrophe qui a heurté
de plein fouet les personnes âgées au printemps 2020, au début de la pandémie de COVID-19. Non
seulement ont-elles souffert de cette maladie plus que tout autre groupe de notre société et certaines en
sont-elles mortes, mais en plus, elles ont été isolées de nombreux mois dans les établissements qui les
hébergeaient. À cette requête, le gouvernement me répond que plusieurs rapports sont en cours de
rédaction. C’est plutôt décevant, puisque personne n’a consulté de façon transparente et publique les aînés
sur le terrain ni même les régions pour préparer ces documents et leurs constats. En plus, la multiplication
des rapports risque de créer de la confusion quant aux différentes conclusions », s’inquiète monsieur LeBel.
« Ensuite, j’ai questionné le gouvernement quant à ma proposition de créer un poste de Protecteur des aînés.
Il indique qu’il existe déjà différentes façons de porter plainte, qu’un commissaire local aux plaintes s’occupe
de ces cas, mais je me permets de douter de l’indépendance de cette instance. Tout cela peut mener le
plaignant jusqu’au Protecteur du citoyen, mais si on oblige les aînés à traverser de nombreuses étapes
administratives, cela peut les décourager de faire valoir leurs droits. Un Protecteur des aînés qui se
consacrerait à eux seuls obtiendrait sans nul doute de meilleurs résultats », explique le député de Rimouski.
« Enfin, le gouvernement semble se fermer les yeux sur le vieillissement accéléré de la population. Déjà, les
personnes âgées de 65 ans et plus forment le quart de la société bas-laurentienne et le Québec en entier se
rapproche de cette proportion. Alors que je propose la tenue d’états généraux sur la question, le
gouvernement se borne à me répéter sa vision sur les soins à domicile, les Maisons des aînés et le soutien
aux proches aidants. Le vieillissement de la population ne se limite pas à ces trois seuls aspects, si
importants soient-ils, loin de là! Que propose le gouvernement concernant le transport des aînés? Leur
maintien à domicile en milieu rural? L’adaptation de nos communautés à leurs besoins en matière de loisirs,
de culture? Pour les travailleurs aînés très recherchés dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre? On
ne peut réduire cette vaste question aux trois seuls aspects abordés par le gouvernement dans sa
réponse », insiste monsieur LeBel.
« Avec tout cela, le gouvernement Legault démontre une vision bien étroite, comme on a d’ailleurs pu le
constater dans son discours inaugural prononcé la semaine dernière. Il faut voir plus large si on veut assurer
une transition et une adaptation harmonieuse à cette nouvelle réalité », conclut Harold LeBel.

SOURCE :
Marie-Josée Chassé
Bureau d'Harold LeBel, député de Rimouski
(418) 722-9787
marie-josee.chasse@assnat.qc.ca